Tendinite, comment la traiter définitivement ?

La tendinite est une inflammation du tendon, partie terminale du muscle qui s'attache aux os. On la classe dans les Trouble musculo-squelettiques (TMS). Tous les tendons peuvent être à l'origine de tendinites les principales victimes de cette inflammation sont le poignet, le coude, l'épaule, la hanche, le genou ou le tendon d'Achille. Les sportifs, qu'ils soient amateurs ou professionnels, sont concernés de même que les personnes travaillant dans des positions vicieuses ou effectuant des gestes répétitifs.  



Symptômes :
On peut identifier une tendinite par une sensation de douleur ressentie lors de la palpation du tendon ainsi que lors de sa mise en tension. Il est possible que la peau rougisse et dégage de la chaleur à l'endroit de l'inflammation, pouvant même s'accompagner d'un léger gonflement.
On peut classer la gravité d'une tendinite selon 3 phases : 

  •  Phase 1 : la douleur apparaît lors de la sollicitation du tendon, mais disparaît une fois les muscles échauffés.
  •  Phase 2 : la douleur est présente voire même augmentée lors de la totalité de l'effort
  •  Phase 3 : la douleur est omniprésente et gène les gestes du quotidien ce qui empêche toute pratique sportive.

 

Causes : 
À cela, on peut identifier un certain nombre de causes favorisant l'apparition de la tendinite.


Causes sportives :

  • un mauvais échauffement
  • une charge de travail trop importante
  • un temps de repos non adapté
  • de gros impacts lors de chutes ou de chocs
  • un matériel peu ou plus adapté à l'activité pratiquée (chaussures usées, sans amorti par exemple)

Causes professionnelles : 

  • une répétition de mouvement,
  • une posture vicieuse (face à l'ordinateur)


Causes hygiéniques :

  • des infections (dentaire par exemple) 
  • une mauvaise posture 
  • Une alimentation trop acide

Comment en guérir ?

Plus la tendinite sera ancienne plus la guérison sera lente. Nous allons aborder ici les habitudes à prendre pour réduire l'inflammation du tendon et du corps en général. 

1] Le froid :
Premier réflexe est d'appliquer du froid pour calmer la douleur : "Le froid ne va pas soigner la tendinite, mais il permet déjà de bien diminuer la douleur grâce à son effet antalgique et vasoconstricteur" dit le Dr Philippe Richet, médecin du sport.
Veillez à mettre un tissu entre la poche de glace et votre peau. Le protocole idéal serait de mettre la poche de froid 10 min puis de répéter cette opération 4-5 fois dans la journée. 
Vous pouvez également alterner une poche froide (5 min) puis une poche chaude (5 min) 3 fois de suite afin d'accentuer l'effet vasoconstricteur et de faire circuler plus rapidement le sang dans les tissus.

2] Pratiquer le MTP avec un glaçon : 
Les intérêts : antalgique, bien que la manœuvre soit douloureuse, son effet mécanique va permettre l'augmentation de l'afflux sanguin autour de la zone enflammée afin de déposer les éléments globulaires qui luttent efficacement contre l'inflammation. 
De plus, cette technique empêche la création d'adhérences qui sont à l'origine des douleurs lors d'un mouvement.
Comment faire ? Repérez l'endroit douloureux, placez-y l'extrémité du glaçon puis exercez une forte pression tout en effectuant un mouvement de va-et-vient. Vous pouvez alterner avec un mouvement rotatif. Au bout de 3-4 minutes, la douleur va s'estomper. 
Répétez cette opération 2 à 3 fois par jour, il est possible qu'une rougeur locale voir un bleu apparaisse à cet endroit.
Attention cette technique ne doit jamais être employée sur une lésion musculaire grave.

3] Utiliser des huiles essentielles :
Veillez à prendre l'avis de votre médecin avant d'essayer ce traitement, ne conviens pas à l'enfant de moins de 6 ans et aux femmes enceintes.
Les Huiles essentielles sont redoutablement efficaces contre les tendinites. 
Pour préparer une huile de massage avec des HE, il faut respecter un principe : diluer les HE à 30 % dans une huile végétale. L'huile végétale de millepertuis est excellente puisqu'elle améliore la microcirculation tout en favorisant la cicatrisation, cependant elle est photosensible et vous ne pouvez donc pas vous exposer au soleil durant 24 H. Vous pouvez également prendre n'importe quelle autre Huile comme l'huile d'arnica ou encore d'olive. 
Pour réaliser une synergie d'Huiles essentielles est très efficace contre l'inflammation des tendons selon Françoise Couic-Marinie, (pharmacienne et aromathérapeute, se soigner avec les huiles essentielles, 2016) il faut :
(pour un flacon de 10 ml )
 2 gouttes d'HE de gaulthérie (anti-inflammatoire et antalgique)
 2 gouttes d'HE d'eucalyptus citronné (anti-inflammatoire)
 1 goutte d'hélichryse italienne (anti-inflammatoire et anti-œdémateuse)
 1 goutte de menthe poivrée (antalgique et anesthésiante)
 1 goutte de romarin à camphre (anti-rhumatismal, anti-douleur, effet chauffant)
 20 gouttes d'Huile végétale (millepertuis, arnica, olive ...)

Appliquer 10 gouttes de cette synergie sur la zone douloureuse puis massez jusqu'à pénétration. Réaliser cette opération 3 à 4 fois par jour.

4] Un cataplasme d'argile verte
L'argile verte à des effets anti-inflammatoires et décongestifs, si vous souhaitez plus de renseignements sur les utilisations et les effets de l'argile, je vous invite à vous documenter sur Jade Allegre.
En plus de calmer la douleur, l'argile va soigner l'inflammation en profondeur et c'est très efficace. Bon nombre de sportifs professionnels l'utilisent, c'est d'ailleurs un soin courant chez nos jeunes volleyeurs français du CNVB.

Mode d'emploi : 
Le plus pratique pour les débutants et d'acheter de l'argile déjà toute faite (en tube ou en pot). 

A) Appliquez une couche d'un ou de deux centimètres d'épaisseur en couvrant généreusement toute la zone douloureuse.
B)Recouvrez l'argile d'un tissu pour faire un bandage.
C)Gardez le cataplasme au minimum 2 bonnes heures.
Vous pouvez effectuer cette manipulation 1 à 2 fois par jour.
Vous pouvez également utiliser de la cryo-argile qui va apporter plus d'action drainante et décongestionnante. Vous pouvez la trouver sur Internet, en pharmacie ou chez d*cathlon au rayon équitation. Attention ne pas dépasser 20 minutes d'application.


5] Changer son alimentation
En effet, notre alimentation à tendance à acide ce qui facilite l'inflammation du corps.
Selon Benjamin Dubois-Grillot, "le processus inflammatoire est plus intense et les tendinites se soignent moins bien dès que le ph du sang est plus acide".
Pour rétablir l'équilibre acido-basique du corps et éviter les toxines, il faut éviter :
 Les aliments transformés
 les aliments trop sucrés/salés
 la charcuterie
 le lait
 les viandes
Mais favorisez :
 Les produits frais et de saison
 Les légumes (cru de préférence)
 les fruits
 les oméga-3 (contenu dans le poisson)
 les fruits secs
 buvez beaucoup d'eau alcaline.
En changeant son régime alimentaire, vous pouvez apercevoir un changement dans les trois semaines.

Avant toute chose, consultez votre médecin traitant afin de trouver la démarche adaptée à votre pathologie. Ces conseils sont donnés à titre d'informations, par conséquent, nous ne sommes pas tenu responsables en cas de désagrément.

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés